Quand aurai-je totalement terminé de travailler sur moi ?

Vous n’allez pas vous réveiller un jour en ayant « tout compris ».

Le travail personnel, ou l’œuvre personnelle pour reprendre l’excellent terme d’une de mes patientes, est un processus dynamique avec lequel on vit au quotidien.

On bascule entre prises de conscience, réévaluation, retour au pilote automatique, progression.
Au plus on avance, au plus tout ça se fait « tout seul », sans même y penser.
Au plus on apprend à se connaître et à connaître le fonctionnement de notre psyché, au plus tout ça s’intègre à notre perception du monde, de soi, des autres.

Et à ce moment là, on commence à vivre de plus en plus souvent ces moments d’équilibre, de clarté mentale, de conscience, de sérénité.

Hal et Sidra Stone, les psychologues fondateur du Voice Dialogue, appellent ça « processus d’ego conscient » pour renforcer l’idée que ça n’est jamais figé mais que c’est une dynamique permanente de feedback sur soi même et ses expériences qui nous permet d’accéder à plus de conscience.

Et dans ce chemin, parfois on revient en arrière, parfois on se laisse happé par le pilote automatique.

Et ce n’est pas grave, le but n’a jamais été de devenir une figure parfaite d’égo conscient, mais de vous épanouir, de reprendre du pouvoir sur les situations que vous aviez l’impression de subir, de sentir davantage d’équilibre et de plaisir au quotidien.

Et vous en êtes capable.

Laisser un commentaire