Faut-il lire des histoires effrayantes aux enfants ?

Combien de parents consultent pour des troubles du sommeil parce que leur enfant a peur ? Il a peur du noir, il a peur des monstres, des sorcières, des zombies…
 
Je m’aperçois chaque fois qu’une information cruciale manque aux parents mais aussi aux institutrices, aux auxiliaires puéricultrices, aux EJE, à tous ces professionnels de l’accompagnement des enfants, alors j’écris…
 
Un enfant n’a pas naturellement peur de monstres, de zombie, de sorcière ou de loup. Vous savez pourquoi ?
Parce qu’il ne sait pas ce que c’est de manière innée!
Il a peur de ça, parce qu’il apprend ces mots dans des histoires effrayantes. Des histoires effrayantes qui semblent le captiver, qui lui déclenchent parfois un rire nerveux, qui le font se blottir contre son parent, mais surtout, des histoires qui n’ont rien à faire dans le cerveau d’un jeune enfant.
 
Le cerveau des enfants est immature, et il va prendre ça pour la réalité. Oh on pourra lui dire « ce n’est qu’imaginaire », « c’est pour du faux », son cerveau est littéralement incapable avant 6 ans d’intégrer profondément cette différence, encore davantage de calmer ses craintes par la raison.
 
On en a tous déjà fait l’expérience : qui a déjà vu un enfant effrayé par des monstres sous son lit cesser instantanément d’avoir peur lorsqu’on lui dit que ça n’existe pas ?
 
Ces découvertes qui nous expliquent le fonctionnement du cerveau des enfants, et la réponse cérébrale au stress de ces histoires sont encore récentes.
A cause de cela, nombreux sont les accompagnants qui ne savent pas et pensent bien faire.
 
Mon propos n’est pas de les blâmer, mais au contraire de les inviter à découvrir le fonctionnement du cerveau des enfants pour comprendre pourquoi ils n’ont pas besoin d’histoires imaginaires avant 6 ans. Et encore, après cet âge, posez vous bien la question avant de leur lire une histoire : y a t il vraiment un intérêt à ce caractère effrayant ? n’est ce pas trop violent pour lui ? que va t il comprendre de tout ce la ? quel est le message derrière cette histoire ? est il accessible à sa compréhension? (car cette limite de 6 ans dépend avant tout du développement individuel et donc unique de l’enfant, pas une limite stricte) et aidez le à faire du sens en l’écoutant parler de l’histoire, en échangeant avec lui sur ses ressentis, sa compréhension.
 
Pour aller plus loin, 2 liens dont voici une citation :
« Le problème est que nous, parents, pourrions penser que la peur ne les affecte pas tant nos enfants restent attentifs, silencieux ou excités quand nous leur lisons un récit qui leur fait peur. Cette posture sereine ou enthousiaste a une première cause : l’enfant aime partager ce moment de lecture avec son parent. Il ne voudrait pas que cela s’arrête !
 
La deuxième cause est qu’il ne peut pas poser de mots sur ce qu’il ressent vraiment. Alors il garde le silence ou fait semblant de rire (parfois par mimétisme) mais…il emmagasine des images et du stress relatifs à la peur. »
 
https://papapositive.fr/avant-5-ans-faut-il-lire-des-histoires-qui-font-peur-aux-enfants-1/
 
et aussi : https://les6doigtsdelamain.com/au-coeur-la-peur-du-conte-de-fees/
Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*