L'analyse Transactionnelle

"Chaque personne conçoit sa propre vie.
La liberté lui donne le pouvoir de réaliser son propre dessein ,
le pouvoir lui donne la liberté d'interagir avec les desseins des autres."

Eric Berne, fondateur de l'AT

Formée il y a bientôt 5 ans à l'Analyse Transactionnelle,
je constate au quotidien sa justesse dans ma pratique.

Aujourd'hui je pousse un peu plus loin cette forme d'analyse en y intégrant partiellement les théories
du Voice Dialogue qui nous permettent d'être encore plus précis et pertinents dans l'analyse de nos relations.

Sans titre (12)

L'AT présuppose que nous avons trois grands types de sous personnalités (aussi appelés "états du moi" en AT) qui guident nos comportements :

Le parent, l'adulte et l'enfant.

Eux mêmes comportent des sous catégories , par exemple : parent normatif / parent nourricier ou encore enfant soumis / enfant rebelle.

Concrètement,  examinons quelques exemples  :
Quand je m'arrête au feu rouge même s'il n'y a pas de police qui surveille, c'est "le parent normatif" qui me dit de m'arrêter.

Quand je joue à sauter dans les flaques d'eau avec mes enfants, c'est "l'enfant libre".

Quand j'indique un fait sans émotion, que je donne l'heure à quelqu'un par exemple, je suis "l'adulte" neutre.

Quand je rencontre quelqu'un qui montre un "parent autoritaire", mon "enfant rebelle" peut se déclencher et générer une dispute. Quand j'apprends à voir que c'est le parent autoritaire que j'observe chez l'autre qui a déclenché mon enfant rebelle, je peux prendre du recul et décider d'agir autrement pour m'éviter un échange désagréable, mais aussi pour mieux me comprendre.

L'AT permet de comprendre pourquoi nous rencontrons le même type de personnes avec qui nous jouons les mêmes rôles. Cette découverte peut nous permettre de ne plus retomber dans  les mêmes schémas répétitifs et de découvrir des relations nouvelles.

Elle est donc tout à fait indiquée dans les thérapies familiales, où elle permet de comprendre les problèmes spécifiques de chaque relation au lieu de chercher une réponse unique. Mais aussi en thérapie individuelle où elle nous aide à mieux nous connaître et à changer notre posture relationnelle face aux autres.